Demeure historique

Un hôtel particulier du XVIIIème siècle en Ardèche

A l’origine de cette demeure historique, une ville fortifiée, Joyeuse, appartenant aux ducs de Joyeuse, et qui obtiennent pour leur ville une double enceinte fortifiée : c’est sur cette enceinte que sera bâtie la maison, comme le prouvent les meurtrières et l’arcade de la porte fortifiée annexée par la maison lors de son extension dans les siècles qui suivent. La demeure appartient à la famille des Allamel, notaires, qui s’unissent à la famille des Bournet, vieille noblesse ardéchoise attestée pendant les Croisades, pour former les Allamel de Bournet. Cette alliance féconde permettra la reconstruction et l’embellisement dans le style XVIIIème siècle de cette belle demeure.

La maison devient leur lieu de séjour l’hiver en ville. Les Allamel de Bournet, propriétaires de vastes et belles terres aujourd’hui près de Grospierres, ont alors une grande influence sur la vie politique de Joyeuse. A la révolution, M. d’Allamel de Bournet, jouissant d’une popularité certaine, réussit à être élu « syndic du Tanargue », poste de représentant important dans la nouvelle République, et apparaît comme un modéré réceptif aux meilleurs aspects de la Révolution, désireux de pousser Joyeuse pour devenir la préfecture du département. Toutefois, la Terreur arrive avec ses règlements de comptes, et, bien que réfugié à Lyon, il est rattrapé et exécuté. Les Allamel de Bournet continueront à soutenir de nombreuses initiatives caritatives dont l’ancien hôpital de Joyeuse et une école, mais se développeront désormais autour de Grospierres jusqu’à la vente du bien dans les années 1990.

L’hôtel particulier sous sa forme d’aujourd’hui remonte à la première moitié du XVIIIème siècle, comme en attestent des plaques de cheminées, la façon du fer forgé ou les serrures d’époque. Bien qu’ayant perdu une partie de ses décorations, le plan et l’essentiel des menuiseries est resté intact pour notre plus grand plaisir. En particulier, la façade côté ouest est spectaculaire en déployant au total 7 fenêtres d’époque sur l’ensemble du bâtiment, avec une très belle terrasse d’angle qui donne sur la place principale du village. En l’acquérant en 2009, nous avons cherché à conserver et commencer la reconstitution de l’esprit des lieux.